Swahili

Le swahili, avec un nombre de locuteurs estimé entre 80 et 100 millions de personnes, joue un rôle de premier plan dans toute l’Afrique orientale et centre-orientale. Il jouit du statut de langue nationale et officielle en Tanzanie, de langue nationale au Kenya et en République Démocratique du Congo. Le swahili est langue véhiculaire en Ouganda, au Rwanda, au Burundi, au nord du Mozambique et au sud de la Somalie, et dans une moindre mesure, au Malawi, en Zambie et au sud du Soudan. Le swahili, langue de travail de l’Union Africaine, est également langue officielle de la Communauté Est-Africaine regroupant le Kenya, la Tanzanie, l’Ouganda, le Rwanda et le Burundi. Il est présent dans les publications des grandes institutions internationales (organismes onusiens, diverses ONG…) Diffusé sur les antennes des chaînes mondiales d’information (RFI, BBC, Voix de l’Amérique, Deutsche Welle, Radio Chine Internationale…), il occupe également une position croissante dans les technologies de l’information et de la communication. 

La tradition littéraire écrite en swahili remonte à plusieurs siècles (à l’origine en caractères arabes, depuis la fin du XIXème siècle en caractères latins). La place du swahili dans l’enseignement en Tanzanie et au Kenya conduit à l’émergence d’un grand nombre d’auteurs contemporains.

L’apprentissage du swahili permet d’aborder aisément celui des autres langues de la même famille (Bantu) parlées dans une aire qui va du Cameroun à l’Afrique du Sud et de la République Démocratique du Congo aux Iles Comores.

L’Inalco est la seule institution en France à dispenser les cours de swahili à des étudiants aux profils variés. Cette langue figure parmi celles proposées aux épreuves du baccalauréat et du concours de Conseiller et de Secrétaire Cadre d’Orient au ministère des Affaires étrangères.