Singhalais

Le singhalais ou sinhala, langue officielle de Sri Lanka depuis 1948 (statut aujourd'hui partagé avec le tamoul) est parlé par près de 74% de la population de l'île, soit plus de 13 000 000 de locuteurs.

Il présente des caractéristiques linguistiques qui le rendent unique dans son entourage géographique. Cette originalité est due à l'apport des langues et des cultures qui ont tracé son identité : son origine indo-aryenne (le singhalais est apparenté aux langues de l'Inde du Nord) ; un contact de très longue durée avec une langue dravidienne, le tamoul ; l'existence sur l'île d'une ancienne langue indigène appelée Elu, très peu connue par les linguistes et qui ne serait ni indo-aryenne ni dravidienne mais qui a laissé ses traces sur le singhalais ; et un grand stock de vocabulaire d’importation portugaise, hollandaise et anglaise. La langue qui lui est la plus proche est le Dhivehi parlé aujourd'hui aux îles Maldives.

Il existe deux variantes de singhalais bien distinctes : une forme dite singhalais parlé, et une forme dite singhalais littéraire. Le singhalais littéraire est très distinct du singhalais parlé au niveau de la prononciation, de la grammaire et surtout du vocabulaire qui s'y trouve enrichi de beaucoup d'emprunts au sanskrit et au pali, les deux langues mères. C'est une langue que l'on retrouve dans la communication écrite, dans les discours oraux préparés à l’avance, dans les journaux écrits et télévisés, dans les romans narratifs, ou dans les traités.