Ossète

Depuis 1999, l’Inalco propose une initiation à l’ossète, langue du groupe iranien. Les Ossètes sont partagés entre la République d’Ossétie du Nord (Russie) et d’Ossétie du Sud (Géorgie) à cheval sur les deux versants du Caucase.

L’ossète est une langue du rameau nord-est de la branche iranienne de la famille indo-européenne. C’est le seul vestige vivant des langues iraniennes parlées dans l’Antiquité par les peuples « scythiques » d’Europe : Scythes, Sarmates et Alains. Elle a subi l’influence du substrat caucasique. La langue littéraire a été normalisée au XIXe siècle ; elle est aujourd’hui écrite à l’aide d’un alphabet cyrillique adapté. L’ossète est aussi le support d’une très riche tradition orale (recueillie par écrit à partir du XIXe siècle), notamment des récits épiques « nartes » dont le fond remonte à l’Antiquité.

Le nombre actuel de locuteurs est estimé à 500 000 environs. Une des deux langues officielles avec le russe en Ossétie du Nord – Alanie (Fédération de Russie) et Ossétie du Sud.

En Ossétie du Nord – Alanie, deux phénomènes s’observent actuellement : l’influence continue du russe, et une promotion volontariste de l’ossète, depuis la fin de l’Union soviétique, dans la littérature, la presse et la télévision, l’enseignement (avec la création de nouveaux programmes scolaires), etc.

En Ossétie du Sud, l’ossète est la langue de communication et d’usage principale.

La langue et la civilisation ossètes sont enseignées à l’INALCO en tant qu’option facultative depuis 2000 (précédemment dans la section russe, actuellement dans la section Eurasie).