Mongol

Mongolie, course de chevaux à l'occasion du Naadam
La langue mongole est parlée par environ 6 millions de personnes formant des massifs de population plus ou moins homogènes en Mongolie propre, Chine, Russie, énumération loin d’être exhaustive. Ces groupes parlent des dialectes présentant naturellement des différences sensibles, mais celles-ci ne remettent pas en question une identité commune très profonde. Il en va de même pour la culture, avec l’affirmation d’une "mongolitude" qui a résisté à la dispersion et aux partages politiques, mais aussi au temps.
L’importance numérique de chaque groupe est très variable. Hors de Mongolie, les populations mongolophones sont en règle générale très minoritaires, même dans des unités territoriales où leur autonomie et leur langue sont officiellement reconnues.

Mongolie : le mongol est la langue nationale officielle de la Mongolie (Mongol uls, capitale Ulaanbaatar), 2,5 millions d’habitants environ. Seul Etat de langue officielle mongole, elle constitue naturellement l’objet central de l’enseignement.

Le peuplement mongol s’étend sur une aire continue limitrophe, tant en Chine qu’en Sibérie, des îlots mongols se dispersant par ailleurs dans la grande zone de steppe, pastorale et nomade, de l’Océan Pacifique à la Mer Noire.

Chine : les Mongols de Chine, au nombre d’environ 3,5 millions résident principalement (près de 3 millions) dans la Région autonome de Mongolie intérieure (Öbör mongol öörtöö zasag oron, Nei Menggu zizhiju), capitale Khöke khoto (Xöx xot), ainsi que dans les provinces limitrophes du Nord-Est (Heilongjiang, Jilin), Nord (Hebei) et Nord-Ouest de la Chine (Gansu, Ningxia, Xinjiang)

Russie : aux limites septentrionales de la Mongolie, les Bouriates (env. 350 000) associent à leur identité mongole de nombreux échanges avec les peuples turcs et sibériens. Leur principale région est la République autonome Bouriate, capitale Ulan-Ude, à l’est du lac Baïkal, mais ils sont également présents à l’ouest du lac, dans deux Arrondissements nationaux. Sur la rive occidentale du cours inférieur de la Volga, les Kalmouks (env. l50 000) sont installés dans la République autonome de Kalmoukie, capitale Elista. Originaires de Mongolie occidentale, ils avaient émigré vers l’Ouest au cours de la première moitié du XVIIème siècle. Une partie des Kalmouks, dans les tourmentes du XXème siècle (Révolution et Guerre civile russes, deux Guerres mondiales), a poursuivi plus à l’Ouest sa migration (Turquie, Tchécoslovaquie, France, Etats unis...).
 

 

Quelques mots en mongol...

Ногоон аялгуу
Ногоон аялгуу
Ногоон аялгуу
Эгшиглэнэ.
Ногооны униар
Ногоон зэрэглээнд
Найрна.
Инээд алдан гүйх
Нов ногоон сэвшээ
Ирвэсийн нүд шиг
Ногоон мойл
Хүхэлнэ.
Умбарсан
Ногоон хөвдөн дундуур гялтганах
Уулын ногоон горхи
Унаганы хүзүүнд зүүсэн хонх шиг
Жингэнэнэ.
Нозоорсон
Ногоон үдийн
Ногоон аялгуунд
Мансуураад
Нойрмог мэлхий
Пөгвийнө.
Дуурмаг бүгчмийн дунд
Дугхийсэн
Нугын цэцэгсийн
Ногоон алаг зүүдэнд
Нутальхан зөгий
Эргэн эргэнэ.
Ногоон тэнгэрийн
Ногоон нар тоссон
Навчис
Ногоон мөнгө мэт
Гялталзана.
Ногоон аялгуу…
Ногоон аялгуу эгшиглэнэ.
« Уул нь хэвгий ч
Улиас нь эгцхэн хангай минь... » гэж
Ногоон аялгуун дор би
Ногоон харандаагаар татлана.
La mélodie verte
Une mélodie verte
Une mélodie verte
Résonne…
Une brume verte
Avec un mirage vert
Se confond.
La brise verte
Courant et riant
L’absorbe.
Des baies sauvages vertes
Comme l’œil du léopard des neiges.
Un ruisseau de montagne vert
Brillant à travers la mousse verte
Tinte
Comme la cloche sur le dos d’un poulain.
Une grenouille encore endormie
Regarde
Fixement
Dans la mélodie verte
D’un midi vert surchauffé.
Dans les rêves verts
Des fleurs des prés
Qui tombent de sommeil
Dans la chaleur enivrante
Une abeille en mal de ruche
Fait des cercles.
Les feuilles
Offertes
Au soleil vert
Du ciel vert
Brillent
Comme des pièces vertes.
La mélodie verte…
La mélodie verte résonne.
Sous la mélodie verte
J’écris au crayon :
« Ô mon Khangai
Ses montagnes déchirées
Ses peupliers dressés »
Загдын ТҮМЭНЖАРГАЛ (Zagdyn TUMENJARGAL)

Région du monde

Région du monde - Europe et Eurasie

Actualités de cette langue à l'Inalco