Axes de recherche

Le Lacnad poursuit son activité dans trois champs disciplinaires : la linguistique, la littérature et la civilisation. Cette activité est menée selon la série d’axes et problématiques transversaux définis en 2006 lors de la constitution du Lacnad. Ils ont été actualisés et précisés à partir de 2009 particulièrement après l’évaluation de l’AERES dans le sens d’une plus grande intégration des trois composantes.

Le projet de 2014-2018 est construit sur des axes transversaux et, donc, communs aux trois composantes linguistiques mais également des axes spécifiques.

Axes de recherche transversaux

 

1.         Linguistique

A1. Dialectologie du Maghreb

« Variations et frontières linguistiques en zones berbérophones et en situations de contacts arabe/berbère ; dialectométrie ; description de parler non ou peu documentés. Evolutions des parlers arabes et berbères (en milieu urbain, en immigration).

Toutes les composantes du LACNAD sont concernées par :

►la description de parlers arabes maghrébins et berbères non ou peu documentés (plusieurs thèses en cours : parler du Nord marocain, chaoui) ; judéo-arabe et judéo-berbère.

►la poursuite des travaux sur les frontières linguistiques (arabe/berbère) et en dialectométrie (une thèse en cours en berbère ; les travaux de dialectologie et de dialectométrie déjà bien engagés pour la Kabylie, sont élargis aux domaines chaouïa, rifain…).

►la poursuite des recherches sur l’articulation entre Syntaxe et Intonation dans différentes variétés de berbère et d’arabe maghrébin.

- Participation à trois programmes de recherche de La Fédération de Typologie (TUL, FR2959), (2014-2018) :

« Unité et diversité dans le marquage différentiel de l’objet »

« Expression des comparaisons d’égalité et de similitude »

« Deixis Dynamique »

 

A2. Sociolinguistique : ici et là-bas

La sociolinguistique, qui a connu un développement rapide au cours du précédent contrat, restera un champ d’investissement prioritaire du LACNAD-Arabe maghrébin, qui poursuivra et renforcera sa participation aux différents réseaux dont il est membre :

- Le Réseau de Sociolinguistique Urbaine ;

- Le réseau RFS, Réseau Francophone de Sociolinguistique ;à travers lequel l’équipe se rapprochera du GIS : « Pluralités linguistiques et culturelles » ;

- La Fédération de Typologie (TUL, FR2959), à travers son opération (20010-2013) : « Analyse conversationnelle en situation de contact. Les marqueurs énonciatifs »

Et, au plan international :

- ESF (European Science Foundation) à travers ses "Exploratory Workshops";

- AIDA (Association internationale de Dialectologie Arabe).

Les recherches de l’équipe se déploieront autour de trois thèmes principaux :

- Sociolinguistique urbaine (au Maghreb et en France)

- La transmission de l'arabe maghrébin en France, et sa place dans la société française

- Contacts de langues et code switching.

- Genre et pratiques linguistiques : un thème innovant et transdisciplinaire

 

A3. Linguistique appliquée et Didactique : Aménagement linguistique, Didactique, élaboration d’outils didactiques de référence.

Concernait jusqu’ici principalement le LACNAD-CRB, mais désormais également LACNAD-Arabe maghrébin pour le maltais. La demande en instruments didactiques étant particulièrement forte dans le domaine, du fait des évolutions rapides du statut de la langue en Algérie et au Maroc, mais aussi en France et en Europe (présence du berbère dans différents ordres d’enseignements).

►Poursuite du programme relatif à l’aménagement du berbère (codification graphique, codification grammaticale et néologie).

►Poursuite du programme de production d’outils didactiques : dictionnaires orthographiques,  mobilisant les supports et outils informatiques en vue de la mise à disposition d’un public élargi.

Le LACNAD-CREAM a comme projet l’aménagement linguistique du maltais.

 

A4. Correcteur orthographique et dictionnaire électronique pour le berbère

Poursuite de ce projet de réalisation d’un correcteur orthographique couplé à un dictionnaire électronique. Un tel outil devient indispensable avec l’extension de l’écrit depuis quelques années (romans, traductions, etc.). On s’intéressera au kabyle, variété berbère pour laquelle une notation usuelle a été proposée par le Centre de Recherche Berbère, même si certains points restent encore à préciser. Cette norme en devenir est tout à fait suffisante pour le correcteur orthographique. C’est celle utilisée en particulier pour les textes pédagogiques élaborés par le CRB (annales du baccalauréat, mémento grammatical, anthologie littéraire, etc.).

►l’élaboration des règles linguistiques (morphologiques) de manière aussi exhaustives et systématiques que possibles ; la gestion des exceptions, des formes irrégulières, des mots composés ; etc.

►la réalisation du dictionnaire électronique de berbère

Ce projet continue en collaboration avec l’université de Tizi-Ouzou, Algérie (signature d’un avenant spécifique à la convention qui lie les deux établissements) autour du logiciel Nooj.

 

2.         Littérature :  Système(s) littéraire(s), genres et développements contemporains

Poursuite du programme commencé le quadriennal précédent :

► « Des littératures vivantes » : Continuités et renouvellements des genres, des acteurs et des lieux littéraires (arabe maghrébin et berbère essentiellement) :

a- Création littéraire contemporaine en arabe maghrébin : « Ici et là-bas ».

b- Création littéraire contemporaine en berbère : écriture et nouveaux médias (en liaison avec le projet européen  African oral literatures, new media and technologies).

►Elaboration d’outils de référence (anthologies et manuels)

 

3.         Civilisation

Inventaire du patrimoine juif de Tunisie (Synagogues, monuments et objets de culte ; études des épitaphes du cimetière juif de Tunis)

L’équipe continuera le projet par une description systématique qui visera à aborder tant les aspects matériels (épigraphique, artistique, esthétique…) que les aspects littéraires, linguistiques, onomastiques et socio-historiques de ce patrimoine.

Enregistrement des derniers locuteurs judéo-arabes du Mzab  (Sud de l’Algérie)

Après l'investigation menée en région parisienne et en Israel, l’enquête se poursuivra auprès de nouveaux informateurs établis en Alsace, autre pôle de concentration des juifs originaires du mzab. Cette région avait en effet accueilli en 1962 une partie non négligeable de cette communauté juive , qui s'est bien adaptée à ce nouvel environnement, mais qui continue néanmoins de perpétuer les traditions du Mzab et surtout à parler en judéo-arabe. Il nous semble donc urgent d'interroger les derniers locuteurs de cette langue, dépositaires d'une culture millénaire, désormais vouée à la disparition.'

En outre, des projets d’action intégrée sont en cours de finalisation en partenariat avec l’université de Fès et de Rabat dans le domaine de l’Histoire moderne et de la linguistique.

Le Lacnad participe également à l’élaboration d’un ouvrage de référence sur l’enseignement du berbère au Maroc (Université d’Agadir).

 

 

A.         Axes de recherche spécifiques

 

1.         ‘Références berbères’

Le programme  s’organisera autour de deux axes de travail structurels, comportant chacun plusieurs opérations scientifiques :

Axe Encyclopédie berbère : production d’ouvrages et de sites de référence à partir d’un capital déjà en partie constitué (= 4 opérations) :

A1. Ouvrage de référence sur la Kabylie

A2. Site Internet « Biographies berbères »

A3. Ouvrage de référence en linguistique berbère

A4. « Dictionnaire de poétique berbère »

Axe « Archives berbères » : exploitation et valorisation d’archives (littéraires, linguistiques et photographiques) inédites aixoises (= 2 opérations).

B1. Fonds littéraire et linguistique berbère Arsène Roux : exploitation et valorisation

B2. Fonds photographique Marceau Gast : inventaire, numérisation, exploitation et valorisation (phase exploratoire).

 

2.         PICS ‘La montagne et ses savoirs’

« Variations et frontières linguistiques en zones berbérophones et en situations de contacts arabe/berbère ; description de parler non ou peu documentés. Evolutions des parlers arabes et berbères (en milieu urbain, en immigration). Dans le PICS on se consacrera aux parlers Jbala (Rif occidental, Maroc).