Sorabe (Haut et Bas)

Les cours de sorabe offrent une introduction à deux langues : le haut-sorabe, parlé en Haute-Lusace, c’est-à-dire dans le Land de Saxe, et le bas-sorabe, parlé en Basse-Lusace, c’est-à-dire dans le Land du Brandebourg (RFA). En dehors des Lusaces (et de Leipzig), la France est avec l’Inalco le seul endroit d’Europe occidentale offrant un enseignement de sorabe.

Cet enseignement s’adresse en premier lieu aux bohémisants, aux slovaquisants et aux polonisants. Représentant pour ces derniers à la fois un faible surcroît de travail, étant donné la grande parenté des langues slaves occidentales, ainsi qu'un enrichissement certain dans les domaines linguistique, historique et littéraire, l’enseignement du sorabe se fait avant tout dans un esprit comparatif. Il est également susceptible d’intéresser les slovénisants et serbocroatisants en raison des caractères spécifiques du sorabe. Le sorabe est un tremplin idéal pour aborder toute autre langue slave, car c’est la langue slave la plus proche du vieux-slave. Les germanistes étudiant dans d’autres Universités, qui peuvent être attirés par l’étude d’une culture vivant depuis 1600 ans en symbiose avec la culture allemande, ont la possibilité de s’inscrire en mineure ou en passeport Langues O’.

Enseignement d’initiation à caractère transversal décyclé, le sorabe est réparti sur 2 EC donnant chacun droit à 3 ECTS.

Département : Europe

Enseignant : Roland Marti, Université de Sarrebruck


Présentation des cours:

Consultez la rubrique Formations du département Europe