Traditions poétiques, narratives et sapientiales arabes : De l’usage du dialecte et d’autres formes dites « populaires »

visuel par défaut
Date limite :
Lundi, 10 avril, 2017

Traditions poétiques, narratives et sapientiales arabes : De l’usage du dialecte et d’autres formes dites « populaires »

 (USEK- Liban) 22- 23 octobre 2015- (INALCO-Paris) 19-20 octobre 2016
 (Université Ibn Tofail- Kénitra- Maroc) 2-3 novembre 2017
(Langues du colloque : français, arabe, anglais)
 
Institutions participantes :
INALCO – CERMOM- LACNAD -Paris
Université St-Esprit de Kaslik (Liban)
Université Ibn Tofail (Maroc)- Laboratoire langage et société CNRST-URAC56

Mots clefs : Point de contact, métissage, rapprochement, évolution, transformation.

Les traditions poétiques, narratives et sapientiales arabes, d’expression dialectale ou dite « populaire » ont accompagné l’évolution de l’écriture littéraire dès sa naissance. Bien qu’elles soient un élément déterminant du patrimoine et du paysage littéraire, elles furent souvent, considérées comme une variante paralittéraire, dévaluée par rapport à la littérature dite « savante » (poésie et prose) écrite en arabe standard. Un regard objectif sur la littérature classique et moderne dans la culture arabe est loin d’ignorer l’aspect vivant de ces traditions et leur rôle de plus en plus marquant dans les champs littéraire et culturel. Vu l’intérêt majeur accordé à ces traditions -(écrite et orale, poésie et prose, ancienne et moderne)- dans la grande majorité des pays arabes, leur étude au sein de la communauté universitaire s’impose afin de déterminer leur place et de s’interroger sur leur capacité à se poser comme une valeur littéraire incontournable.

Notre centre de Recherche le CERMOM –INALCO a pris l’initiative en décembre 2011 en organisant deux journées d’études consacrées à une partie de cette littérature : ( Publication des actes, éd. Karthala, 2016). Conscient de sa richesse et de sa diversité régionale, il a, lors de cette première rencontre, projeté des rencontres ultérieures plus amples abordant cette littérature dans ses particularités régionales et selon différents angles d’approches.

Etant donné que ces traditions littéraires évoluent en grande partie en rapport avec les cultures et les us et coutumes régionales, nous avons construit notre projet en collaboration avec des universités du Machreq et du Maghreb afin de confronter les approches et de déterminer le métissage des traditions littéraires populaires : poétiques et narratives.

Cette littérature sera donc analysée dans son évolution (de l’époque classique à nos jours), dans sa diversité régionale et dans sa diversité générique.

            L’Université Saint-Esprit de Kaslik au Liban est, en effet, un partenaire idéal pour la réalisation de ce projet. Active depuis plusieurs années dans la publication des textes relevant de cette littérature et couvrant plusieurs genres littéraires, elle œuvre à sauvegarder ce patrimoine et à mettre en valeur sa richesse. Elle a accueilli la première rencontre 22 et 23 octobre 2015, autour du premier axe :

1-      La littérature dialectale : la poésie et ses variantes ; théâtre libanais : Approche pluridisciplinaire et aréale
-          La poésie dialectale écrite
-          La poésie dialectale orale : Le zajal (1); le malḥûn ; le Nabtî du Golfe, les variantes poétiques chantées (mawwâl, ‘atâba, shrûqî…)
-          La chanson et l’opérette arabes
-          Le théâtre (Machreq)
(Les actes de cette première rencontre sont en cours de publication dans : Publications Université St-Esprit Kaslik )

            L’INALCO (Paris), enseignant toutes les variantes de la langue arabe, et les deux centres de recherches le CERMOM et le LACNAD, font des traditions poétiques et narratives dialectales et populaires dans le monde arabe un domaine majeur de leurs recherches. Ils ont accueilli la deuxième rencontre 19-20 octobre 2016 autour du deuxième axe :

2-      La tradition narrative : Approche pluridisciplinaire
-          les grandes œuvres de l’époque classique : Zîr Salem ; Banû Hilâl ; Baybars, Mille et une nuits…
-          Les contes dans la tradition classique et moderne
-          Les récits modernes écrits en arabe dialectal :
-          Le dialectal dans le roman arabe moderne
-          Le théâtre (On privilégie le Maghreb)
(Les actes  de cette deuxième rencontre seront publiés ultérieurement )

            L’Université Ibn Tofail au Maroc et particulièrement le Laboratoire Langage et Société sont très actifs dans ce domaine. Ils font de ces traditions une priorité dans leurs recherches et publications, ils accueilleront la troisième rencontre  les 2 et 3 novembre 2017, autour de l’axe suivant : 

3-      Littérature "populaire" et société : quels corpus ? Quelles fonctions ?
Cet axe sera abordé à travers :
- Les proverbes
- Les contes et leurs variantes
- Le Zajal (2)
 

Les propositions de communication pour le  troisième colloque (2- 3 novembre 2017) devront être adressées, avant le 10 avril  2017, par voie électronique à : 

- Hanane Bendahmane: hanane2003@gmail.com
- Soraya Sbihi: sbihisoraya@gmail.com
- Youcef Hdouch: yhdouch@yahoo.com


Les résumés (300 mots) et les mots clés seront accompagnés du nom du participant, de son établissement et de son adresse électronique.


Une réponse sera donnée avant le  30 mai  2017.