Moyen-Orient : un nouveau diplôme Inalco/Sciences Po

La connaissance du Moyen-Orient est un enjeu social et politique majeur. Pour faire face à une forte demande de recherche spécialisée sur cette région, l’Inalco et Sciences Po s’associent pour proposer un double diplôme de recherche. De niveau master, il dispensera une formation intégrée en sciences humaines et sociales d’une part et en langues orientales d’autre part (arabe, hébreu, kurde, pashto, persan, turc, urdu). Le champ géographique étudié comprendra les pays arabes, l’Afghanistan, l’Iran, Israël, le Pakistan et la Turquie.
L'Inalco et Sciences Po lancent un double diplôme Moyen-Orient

Une double formation unique en France

Lancée pour la rentrée 2017, cette formation sur 2 ans s’appuie sur la complémentarité des deux établissements qui ont une forte tradition d’enseignement et de recherche sur le Moyen-Orient avec des équipes de recherche internationalement reconnues (Centre de recherches internationales, Centre d’études en sciences sociales sur les mondes américains, africains et asiatiques, Centre de recherches Moyen-Orient Méditerranée) capables d’assurer des enseignements sur le ”grand Moyen-Orient”.

Manuelle Franck, présidente de l'Inalco, est très heureuse "qu’aboutisse ce projet de double diplôme de master sur le Moyen Orient, qui exploite pleinement les complémentarités de nos deux établissements pour former, ensemble, des spécialistes de haut niveau, car maîtrisant aussi bien les langues et les civilisations de la région que ses grands enjeux contemporains. Je remercie vivement nos enseignants-chercheurs à l’origine de cette initiative, qui ouvre de belles perspectives de collaborations futures sur d’autres régions du monde.” 

« Avec ce master, Sciences Po et l’Inalco s’associent pour offrir une formation d’excellence portant sur une région qui se situe au croisement de multiples enjeux internationaux contemporains. Cette formation est unique en France et en Europe, par l’ampleur de l’aire géographique qu’elle recouvre, du Maroc à l’Afghanistan, par la diversité des langues enseignées et par la variété des approches disciplinaires proposées. C’est un grand pas en avant vers la consolidation de l’étude des aires culturelles au sein de notre communauté d’universités. » précise Frédéric Mion, directeur de Sciences Po. 

Structure du programme

L’apprentissage des langues, les cours d’histoire et de géographie du Moyen-Orient ainsi que les cours d’islamologie seront assurés par l’Inalco. A Sciences Po, les étudiants suivront une formation en sciences sociales dans le cadre des cours proposés aux étudiants inscrits en master recherche de l’École doctorale. Les cours sur la région de l'École des affaires internationales de Sciences Po leur seront également ouverts. Les étudiants du master participeront à un séminaire hebdomadaire de sociologie politique de la région co-animé par les enseignants de Sciences Po et de l’Inalco. Ils auront à rédiger un mémoire de recherche final d'une centaine de pages reposant sur l'analyse de sources en langue vernaculaire (documents, entretiens, observations) recueillies lors d'une enquête de terrain menée dans l'un des pays de la région.

A l’issue de leur formation les étudiants recevront le “diplôme de science politique spécialité politique comparée/Moyen-Orient” de Sciences Po et le "master LLCER parcours Moyen- 2 Orient Maghreb, option sociologie politique comparée" de l’Inalco. 
 

Région(s) du monde

Proche Orient, Moyen Orient et Maghreb