Master TRM : un recrutement de qualité en 2015

L’accès au master TRM, qui vise à former des professionnels de la traduction en langues orientales, est ouvert à tout candidat détenteur d’une licence, quel qu’en soit le domaine, et maîtrisant trois langues à un haut niveau : le français, l’anglais et l’une des langues enseignées à l’Inalco au niveau master (plus d’une quarantaine à ce jour). Il est soumis à la réussite à une batterie d’épreuves dans ces trois langues.
Logo du master TRM
La campagne de recrutement 2015 du master TRM (traduction, rédaction et médiation multilingue), lancée en mars avec la publication de la dernière version de la brochure, s’est achevée le 11 avril.

« Pendant un mois, nous avons vu les candidatures affluer en grand nombre », a déclaré François-Xavier Durandy, professeur associé de hindi à l’Inalco et directeur des études du master TRM. « Nous avons reçu des dossiers du monde entier et en 2015, ouvrirons pour la première fois des centres d’examen au Canada, en Iran et en Chine. » Au total, une quinzaine de centres devraient être ouverts à travers le monde, soit deux fois plus qu’en 2014.

« Si le nombre de demandes ne progresse plus, avec des épreuves devenues payantes cette année, nous attirons généralement des candidatures plus abouties », a poursuivi M. Durandy. « L’entrée dans notre master ne se fait pas sur concours et nous ne savons jamais à l’avance combien de candidats seront admis. Mais les études de traduction sont exigeantes et l’excellente connaissance de trois langues est un prérequis indispensable. Il nous arrive donc tous les ans de conseiller à des candidats de prendre le temps de se mettre à niveau avant de postuler. »

En 2015, les candidats au master TRM devraient composer dans une quinzaine de langues au total, dont l’arabe, le chinois, le japonais, le polonais et le russe, mais aussi le coréen, le hindi, le persan et le turc ainsi, pour la première fois, que le grec, le macédonien, le tchèque et le slovaque. Les épreuves d’admissibilité auront lieu le samedi 25 avril à Paris. Les résultats des épreuves d’admission sont attendus dans la première quinzaine de mai.

À propos du master TRM
Créé en 2010, le master TRM vise à étoffer l’offre de formations spécifiques aux métiers de la traduction, dans laquelle les langues orientales sont souvent peu représentées, et à former des traducteurs et rédacteurs multilingues aptes à répondre aux besoins d’un marché en forte croissance et en pleine mutation. Créé par le Prof. Annie Montaut, le master TRM est codirigé par MM. Antonov, Moghani et Durandy, enseignants à l'Inalco. Tous ses enseignements de spécialisation professionnelle sont assurés par des professionnels de la traduction et de l'interprétation.
 

Région(s) du monde

Afrique
Amériques
Europe et Eurasie
Asie et Pacifique
Proche Orient, Moyen Orient et Maghreb